Archives de Catégorie: Boire

Restaurant africain – Bordeaux centre – « bzne z’n snvg eêire ».rot13

Où ? 500 mètres de rayon autour des Capus.
Tél : Inconnu et inutile
Ouvert du mardi au dimanche, de 12h à 20h et quelques

Quelqu’un m’a dit qu’il connaissait quelqu’un dont l’ami du cousin avait passé un bon moment dans un lieu à l’esprit guinguette, en plein Bordeaux. Oui, une guinguette africaine !! Topo viteuf : Une petite cour, des tables, un abri, un barbeuq, dans un coin absolument improbable. Improbable signifie « Quoi ? Là ? Mais attends je suis passé dans la rue des dizaines de fois, j’aurais jamais imaginé que… » Et be wé. C’est là. C’est caché c’est pour ça que tu connais pas, et c’est pour ça qu’il va falloir que tu te trouves un pote geek pour décoder les infos.

Le cuistot fait griller du poulet, du mouton ou du poisson, ça arrive servi avec du riz, des oignons, du piment et de la salade. 11€ le poulet, 12€ le mouton et la poiscaille. Portions généreuses, t’es calé à la fin, rien à dire. 2,5€ le verre de rouge/blanc, 12€ la bouteille. P’tite musique afro cubaine en fond et régulièrement des concerts. Yes. Sous l’auvent, parfois ça joue. J’ai assisté à un set et c’était vraiment cool.

Et puis le patron et le cuistot sont vraiment très très très sympas.

Bon, tu veux plus d’infos ? Comme une adresse ou un truc du genre ? Ok. 696d7061737365207361696e74206a65616e

C’est au fond, à droite.

Rien n’est acquis, rien n’est facile, tout se mérite. Sois tu bois tes pintes dans le repère à moutons, soit tu cherches. Et si tu cherches tu trouves. Bordeaux ville (d’étudiants école-commerce | de bobos dans des logements peau de mes couilles) ? Oui. Mais pas que.

Si tu repères l’endroit tu en parles PAS ! Ok ? A personne !! Et pitié, si t’as des potes un peu boulets qui commencent à mauvaisement se lâcher au 4ème verre tu les envoies se bourrer la tronche ailleurs, hein ? C’est pour eux, pour leur bien être…

Publicités
Tagué , ,

Chez Jean Mi – Café et Restaurant – Bordeaux

Marché des Capucins
Tél : Aucune idée
Ouvert tous les jours sauf le lundi
Règlements : comme tu veux

Les fruits de mer c’est devenu un peu le truc prout prout très tendance. Les poissonneries ouvrent des concepts stores, les restaus se transforment en épicerie, à quand des backroom à côté des chambres froides, arrosées de newwave / coldwave ?
Depuis 5 ans j’ai pas réussi à casser la croute dans un établissement proposant des fruits de mer sans y laisser une somme délirante. Quelques chichis par là, deux machins ici, une bouteille de blanc (la moins chère de la carte, Ma’ame) et c’est parti pour un tour sur Space Mountain.

Chez Jean-Mi c’est un bar, à l’intérieur du marché des Capucins, qui sert des casses dalles iodés tous les midis – et dont on peut profiter sans y laisser sa paye du mois. Et plus précisément qu’est à dire ?

– Assortiment de fruits de mer pour deux (crevettes, bulots, huitres, pinces de crabe) – on dit « un Amiral » : 21€
– Le même en 2 fois plus petit, pour les solitaires, la « Pinasse » : 11,5€
– Formules huitres (6 huitres + 1 verre de blanc) : 7€
– Portions 6 huitres, crevettes ou bulots : 5,9€

Et pour ceux qui tournent de l’oeil à la vue d’une huitre, assiette de Serano, de rillettes ou pâté du marché, charcuteries : entre 4,5€ et 5,5€.
Le plan absolu, c’est un Amiral et une bouteille d’entre deux mers. Fais des maths : (21€ + 12€) / 2 = 16,5€ t’es calé, et t’as bien picolé.

Le matin, jus de fruits frais à 2,7€ au cas où t’es pas rentré chez toi.

Avril 2015
Et hop, une augmentation des tarifs. L’amiral passe à 24€, le blanc sec de 12€ à 14€, le reste de la carte prend 1€ en moyenne. J’ai pas fait gaffe aux nouveaux prix du pinard.
Pour l’amiral et le pinard ça fait une augmentation de 15%, pas glop quand même, nos revenus ne suivent pas franchement la même tendance.

Chez Jean Mi est ouvert à partir de 6 heures du mat. En week-end je vous recommande soit d’arriver vers 11h, soit vers 14h. Entre les deux il peut y avoir pas mal d’attente (une queue leu leu), surtout le dimanche.

A chaque fois que j’y vais je prends un véritable shoot de bonheur. Les fruits de mer, le vin blanc, l’ambiance des capus… Franchement, pourvu que ça dure !

Tagué ,

Restaurant associatif Le Petit Grain – Bordeaux

Place Dormoy
Tél : 09 80 43 16 38
Ouvert mardi et mercredi jusqu’à 19H, jeudi et vendredi jusqu’à 22H

Deuxième restaurant associatif après la fameuse Assiette Musicale, sauf que là il ne s’agit pas uniquement de manger ou boire un coup puisque cette asso de quartier propose aussi plein d’activités : atelier couture, atelier d’écriture, poésie, etc.
Ceci étant, nous c’est le côté miam-glou qui nous intéresse – D’ailleurs le local est un ancien bar (qui était un peu… en fin de course , comme ses clients, hein) que les nombreux bénévoles ont retapé pour en faire un endroit super sympa ! En plus il y a des tables à l’extérieur, devant le local mais souvent aussi sur la petite place Dormoy, 20 arbres, un record de densité végétale dans notre Bordeaux minéral, au milieu des jeux pour enfants que l’asso a construit. Un endroit très agréable, pas trop passant et bien ensoleillé les jours de beau temps.

La cuisine est collective, parfois réalisée à plusieurs, pas toujours par les mêmes personnes et très orientée bio-produits locaux. Cool donc. Et ils savent accommoder les légumes, les végétariens vont être ravis !

Le principe est simple, on adhère (2€ mini) et on mange : une assiette comportant 3 trucs (ex. salade d’agrumes / tagliatelle / oeuf cocotte) pour 6€. L’idée étant que si vous êtes suffisamment fortuné vous pouvez donner un peu plus… Desserts à 2€ : Panacotta, cheese cakes, gâteau au chocolat.

Pour boire un coup, compter 2€ le verre de vin, 2,2€ le demi de pression (une bière artisanale vachement bonne), 1€ le café, 1,5€ un Perrier. Pas chéro donc !

Un endroit atypique comme je les aime, dans un coin excentré où l’on irait sans doute pas par hasard… Mais maintenant vous connaissez, non ? Bientôt la triplette au Casa sous les arbres ? Je tire ou je pointe hé ?!

Tagué ,

Le bar a vin du CIVB – Bordeaux

3 Cours du 30 Juillet
Tél : 05 56 00 43 47
Ouvert du lundi au samedi de 11h à 22h

J’aime bien les gargotes, je l’ai déjà dit ! Mais j’aime aussi le p’tit côté luxe parfois, une chose n’empêche pas l’autre… C’est pas pour se la péter, mais uniquement parce que ce qui est cool est cool pour tout le monde et il n’y pas de raison valable d’être confiné dans un environnement particulier. On peut apprécier ce qui est simple et populaire tout en ayant envie de prendre ses aises dans un endroit plus sophistiqué, tant que c’est pas une arnaque, je prends.
Donc, voila un bar joliment décoré, avec ses serveurs en noir et blanc au service poli et une carte des vins qui change de la piquette en Cubitainers. Et celui là, il est pour tout le monde ! Vrai… A des tarifs très très attractifs, forcément sinon j’en parlerais pas. La boutique est gérée par le Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux, s’il vous plait. Situé en face de l’Office de Tourisme (notez les majuscules, hein) je suppose qu’il a pour mission de contribuer à la promotion des vins de la région auprès de la population touristique qui afflue à Bordeaux de plus en plus nombreuse. En tout cas ça sert aussi les locaux, alors autant en profiter.

Et qu’est ce qu’on y boit dans ce sympathique endroit ? Du bon vin. Du très bon vin à partir de 2€, dans de jolis verres et des bidules à grignoter dans de chouettes assiettes. Autant dire que pour un apéro un peu à part c’est tout simplement parfait !  Des liquoreux, des rosés, rouges, blancs tous de qualité avec une carte dont les 3/4 des prix se situent entre 2€ et 4€. Hips !

Les assiettes ne sont pas en reste, jugez donc :
– Assiette Maître Charcutier (notez les majuscules, hein) – 7,5€ – Grenier Médocain, boudin noir, rillettes de canard
– Assiette de charcuteries – 6,5€ – Magret de canard, saucisson et jambon noir de Bigorre, graton de Bordeaux
– Assiette de chèvre – 5,5€
– Assiette sans frontières – 6€ – Fromages de Savoie, du pays Basque, Comté, brebis
– Assiette « le bar à vin » – 6€ – Saint Nectaire, Cantal, Tomme, viande des Grisons, rosace, Coppa
– Assiette foie gras – 6€
– Assiette de chocolats – 5€

Et croyez moi, elles valent le coup et vous calent un coin !

Allez, allez on aime traîner dans le triangle d’or ! Son opéra, son palace et son plan par cher du jour ! Attention, en fin d’après-midi le vendredi et le samedi il y a souvent beaucoup de monde et la file d’attente à l’entrée s’allonge vite, surtout pendant les vacances scolaires (les enfants doivent aimer le vin, je sais pas).

Tagué

Restaurant associatif l’Assiette Musicale – Bordeaux

55 rue Bouquière
Tél : secret
Ouvert le soir du mercredi au samedi
Pas de CB, chèques et hugs acceptés

Vas-y pour le trouver celui là de bon plan ! Pas d’enseigne, pas de racolage, pas de numéro de téléphone surtaxé, pas de pub, rien. L’assiette musicale se mérite, si ! Il s’agit ici d’une initiative sociale de réinsertion de musiciens talentueux, artistes baba et jeunes ou vieux sympas et parfois bizarres. Paumés dans la vraie vie trop dure mais qui vaut le coût d’être vécue dans l’humilité, le sacrifice national et le respect de la valeur travail, ils trouvent ici un endroit où se recentrer sur des points essentiels : picoler, bouffer et se coucher tard.

L’assiette musicale a un côté libertaire, plus qu’un côté d’ailleurs, t’as qu’à voir : on y fume ! Rhaaa lovely… Fumer au milieu d’un plat sans la désapprobation de qui que ce soit, un vrai luxe. Pour bénéficier de ce petit coin privilégié il est absolument nécessaire d’adhérer à l’association et de présenter sa carte à chaque visite. C’est un lieu privé, dont l’accès est forcément interdit au lambda qui passe devant, personne ne tient à ce qu’il chope de l’asthme (et pour le respect de la loi, tu penses bien, c’est super important).

On mange bien à l’assiette, et pour pas cher ! Voyez donc : 3€ l’entrée, 6€ le plat, 3€ le dessert, 8€ la bouteille de pif et 2€ le demi de mousse. Niveau miam c’est d’enfer, toujours différent et sacrément bien cuisiné. En plus il y a de la musique à fond. Ainsi vous pouvez parler avec votre maitresse ou votre colocataire homosexuel en toute relative intimité.

Juin 2016
Inflation, inflation… Maintenant c’est 3,5€ l’entrée, 7€ le plat, desserts m’en souviens plus j’étais bourré.
Octobre 2015
Allez, la loose. Putain ! On peut plus fumer à l’intérieur !! En plus y a un mur tout neuf orange à la con, la vache… C’est trop clean et ça pète les yeux. S’il vous plait, que quelqu’un vomisse dessus. Sinon c’est toujours aussi bon et sympa mais y a de plus en plus de monde, du coup faut se pointer à l’ouverture et se jeter sur le comptoir pour réserver la bouffe.

Ne cherchez pas à réserver, c’est impossible sauf si vous êtes très potes avec le maitre de cérémonie. Donc, venez à l’ouverture, à 20h (avant ça sert à rien vous vous ferez jeter) !  L’assiette musicale on y est bien, on y traine, on y fait des rencontres. Bon plan pas cher, carrément rock and bouffe.

Tagué

L’antidote – Salle de concert – Bordeaux

13bis rue Elie Gintrac
Tél : inconnu
Ouvert le soir, du mardi au samedi

Là, the place to be. J’adore cette micro salle de concert. Déjà parce que j’y ai joué à deux reprises et que j’ai pu juger de l’accueil qui est fait aux musiciens ! Eh bien, ils sont gentils, ils nous font bien à manger, nous donne à boire de la bière et s’occupent de gérer les entrées à notre place. C’est très cool comme lieu, très. La programmation aussi, avec une soirée concert par semaine, toute l’année sauf l’été mais c’est normal, en été y a plus que des touristes japonais dans Bordeaux.

Bière pas chère, entrée pas chère et des fois y font des croques monsieur trop bons à 3€. Pffff, le problème c’est d’arriver à savoir s’ils ont fait les courses. Des fois y en a, souvent y en a pas.

Damien, le gestionnaire agrée par les services de la Jeunesse et des Sports s’occupe de ce petit endroit comme une poule couve ses poussins. Avec affection et bon esprit.

Premier article concernant une salle de concert, je me rends compte que j’ai un peu négligé ce genre de sorties alors que j’en connais quelques unes – y a pas que la bouffe qui vous intéresse non ? Et bien, l’Antidote est un BON DÉBUT !

Tagué ,

Le Saint Michel – Bar Tabac – Bordeaux

39 Rue des Faures (sur la place Saint Mich’ quoi)
Tél : 05 56 94 21 29
Ouvert midi et soir du mardi au samedi.
Paiement : cb, distributeur à flouze à 3 mètres du comptoir.

C’est un bar tabac. Un BAR TABAC. Un vrai bar quoi. Pas un truc branché tenu par des vieux homos ou l’on vous servira sans aucun sourire un mojito composé à 70% de flotte pétillante. Non, c’est un bar tabac. Avec ses habitués. D’ailleurs il n’y a quasiment que ça, des habitués ! Le Saint Michel, c’est aussi des gueules, celles des clients et il y en a des pas mal, celle du patron derrière son stand et celle de Jacky un serveur à l’humeur variable au gré des saisons et des jours. Grande gueule, braillard, skateur, parfois infect parfois cool si la lune est dans l’axe. Bref, à midi brasserie menu 13€ entrée / plat / dessert et le soir, il y a des tapas assez bonnes, de la tortilla pas dégueue, de la San Miguel à la pression et du Bordeaux Supérieur en pichtrons. 4/5€ pour les tapas, 4.5€ la pinte, 9€ le demi de Bordeaux (ça a un peu monté depuis l’année dernière le pinard, dommage).

Bonne ambiance donc, et encore mieux les soirs de concert car mes amis, le Saint Michel dispose d’une super cave aménagée en salle de concert. Belle, clean et dont l’ingé son maison arrive à tirer un son carrément bon. Le rythme des concerts est pas très régulier mais jetez un oeil à bordeauxconcert.com ils y sont annoncés. Du coup, entre les tapas, le pinard, l’entrée du concert à 3/4€ on peut passer une très très bonne soirée bien animée pour pas chéro.

Et voila, une fois de plus Saint Mich’ 1, Bordeaux 0. Trop facile.

Tagué , , ,

Café le vintage – Bordeaux

19 Quai Richelieu, pas loin de la porte Cailhau
Tél : ?
Ouvert tous les jours jusqu’à 2h du matin, quelle santé !
Paiement : CB sans minimum

Face à l’augmentation spectaculairement scandaleuse des prix dans les pubs et cafés, une bande de jeune propose une alternative économique pour les amateurs de soirées arrosées. Et qui plus est ils le font avec une certaine éthique : bières locales, boissons artisanales, vins bios. La façade ne paie pas de mine, c’est un ancien sex shop, si vous tenez à découvrir le lieu en dehors de la saison estivale n’hésitez pas à pousser la porte ! Aux beaux jours c’est la terrasse qui prend le pas, et comme elle est habituellement bien remplie vous ne pourrez pas la rater.
Le bar sert des bières à la pression, dont la Gasconha brassée dans les environs de Bordeaux (Pessac me semble-t-il, dites moi si je me trompe) – Des cidres et bières artisanales, plusieurs vins bio très corrects le tout assorti d’assiettes de charcuterie / fromage et depuis peu de bruschette, des tartines grillées italiennes.

Bon, ok c’est un bar à vin quoi ?! Bordeaux pas cher, c’est petit prix ? Alors ? Eh bien d’abord au Vintage le happy hour c’est chaque jour de 17h à 21h (laaarrge !) et le prix de la pinte est de 3€ (Oki, bière basque) ou 3,5€ (Gasconha) – plutôt cool quand même. Et le reste du temps elle vaut 4,2€ ! Je connais pas beaucoup d’endroits dans le coin où on vous proposera des tarifs comme ça ! (on peut même dire que certains établissements aux alentours pratiquent ouvertement le foutage de gueule tarifaire). Du côté du pinar, les verres commencent à 1,8€. Cool aussi. Et pour grignoter assiettes charcut’ à partir de 5€, bruschettes à de 5€ à 6,9€.

Le vintage

Spot parfait sur les quais, apéro sympathique et bon marché – très bonne musique d’ambiance, pleins de styles différents selon la météo. Le vintage c’est l’adresse bouche à oreille, on m’en a parlé, j’y suis allé, je vous en parle. Passe à ton voisin, zin !

Mars 2013
Pour des raisons administratives (haaa la France et sa réglementation), il est maintenant obligatoire de commander quelque chose à manger si l’on veut consommer une boisson alcoolisée. C’est gênant si vous ne souhaitiez que boire un coup avec un pote après le boulot, car au prix du verre il faudra ajouter 3,9€ au minimum pour le casse dalle. Par contre, sur la durée d’une soirée ça ne change rien par à la situation antérieure.Moins marrant, l’happy hour est s’arrête maintenant à 20h30. Perso, je trouve que c’est une mauvaise idée vue la hausse des dépenses par ailleurs.

Bonne nouvelle quand même, puisque le Vintage ouvrira dans peu de temps un second établissement situé rue Saint James où l’on  servira des rhums et de la bière, il ne manquera plus que les femmes pour une ambiance de marins !

Mars 2014
Le vintage café, c’est du solide ! Enfin… pas seulement, mais les tarifs restent constants – Pas d’augmentation sur les casses-dalles et l’ambiance est toujours aussi sympa – Ok, le happy hour pour les pintes a disparu (Rha merde quand même) ! Mais, mais il y a une compensation : un happy hour au pichet de binouze. What ? Bon, le truc c’est que vous pouvez commander un pichet de bière de 2,3 litres jusqu’à 20h à un prix imbattable (12€ pour de la Bud, 14€ pour de la Gasconha)… Faites le calcul, ça met la pinte à 3€ ou 4€ avec un bonus de 0,3 litres. Comparé au tarif des pubs bordelais c’est toujours moins cher. Et hors happy, on est à 4,5€ ou 5€, soit 1,5€ ou 2€ de moins. Go ! Go ! Go !
Tagué ,

Le Furtado – Restaurant – Bordeaux

55 Rue Francin – A l’angle de la rue Furtado (face à la boulangerie Damiano)
Tél : 05 56 20 94 70
Ouvert tous les jours, service tous les midis et soirs sauf samedi et dimanche soirs.
Paiement : CB

Et voila le petit trésor, voila le petit bar brasserie comme je les aime. J’évoque parfois (souvent en fait si je suis honnête) la nostalgie des cafés restau populaires qu’affectionnaient les travailleurs et les VRP, avant l’horrible explosion des franchises de la restauration rapide et uniforme, fast ou pas, toutes garanties surgelés et sans personnalité. Bon là on y est dans le café plat du jour ! Tarifs populo, bonne bouffe à pas cher.
Le Furtado est un peu excentré, ce n’est pas le genre d’endroit qu’on découvre par hasard ou bien on est du coin ou bien on vous en a parlé.
L’hiver les clients sont serrés dans la salle de bar et la petite arrière salle, ambiance assurée. L’été vous pouvez manger dehors et l’expérience s’est avérée franchement agréable ! De prime abord je me serais pas vu siroter un verre de rosé à une terrasse rue Furtado, ce n’est pas ce qu’on pourrait appeler une artère très très vivante (merci la segmentation urbanistique qui a transformé 80% des quartiers en zones dortoir, mais bref je m’égare) et pourtant… et pourtant… c’était bien cool. Bon, allez hiver été c’est la bonne adresse pour bien se caler la panse dans une l’atmosphère typique d’un bar de quartier avec patrons/patronnes bien dans le style : sympas et tchatcheurs, Gilberte a de la gouaille !

Alors ? C’est quoi le topo ? Plat du jour 7,5€ ou menu entrée/plat ou plat/dessert à 10€ ou le menu des bon vivants : entrée / plat / fromage / dessert + 1/4 de pinard pour 11€50 ! Et ceci MIDI ET SOIR ! J’insiste ! Même le soir ! Pichet de pinard supplémentaire à bon prix pour les gosiers en pente.

Mais bon, vu l’endroit où il est  situé qui peut vouloir y venir exprès ?
– les routard de l’auberge de jeunesse Barbey (avec ce que vous avez déjà marché, c’est pas les 300 mètres à pied qui vont vous faire peur hein ?)
– les voyageurs en train, la gare n’est qu’à 5 minutes à pied (500 mètres)
– les jeunes branleurs qui veulent teufer à Paludate (hé ho c’est 14 minutes d’après Google Map et ça vous aidera à écluser en marchant)
– et bien sûr tous les petits curieux Bordelais qui cherche des bons petits plans pour becqueter le soir entre amis ou à deux !

Janvier 2013
Petite augmentation des tarifs qui restent quand même très raisonnables : plat du jour à 8,5€ – menu complet à 12€50
Tagué , , ,

Le Saint Christophe – Bar – Bordeaux

3, Rue Saint James – Juste à côté de la place Fernand Lafargue
05 56 44 52 08
Ouvert tous les jours de 10h à 21h, sauf le dimanche
Paiement : pas de CB, chèques acceptés

Le Saint Christophe est l’exemple parfait de ce qui se perd dans les centres villes : les endroits populaires. En vertu de la loi du rendement qui est inversement proportionnelle à celle de l’authenticité des lieux, la plupart des bars de quartiers qui pullulaient dans les centres villes ont quasiment disparus durant les 30 dernières années. Pour en trouver quelques spécimens il convient aujourd’hui de s’éloigner vers la demi périphérie, au risque de tomber sur des quartiers malheureusement transformés en zones dortoirs. Bref, profitons du Saint Christophe puisqu’il est toujours là depuis 1930 !
Aujourd’hui tenu par notre ami Naji, personnage haut en couleur et âme du lieu, ce bar est l’endroit idéal pour entamer une conversation avec l’inconnu(e) de la table d’à côté, jouer aux échecs (en blitz hé ! C’est un bar pas un club privé), flâner, profiter de l’expo du moment (parfois des toiles, parfois des photos, des dessins, parfois rien), lire le journal ou mater le mouvement perpétuel des piétons de la rue Saint James durant les beaux jours, calé en terrasse.

Thé à la menthe 1€, bière pression à 2,5€, blanc ou rouge à 2,5€, vin chaud 2,5€ en hiver, portion d’houmous 4,5€ à toute heure (un régal) et assiette Méditerranéenne du jour chaque midi pour 8,9€. Je me dois de préciser que Naji est un très bon cuistot qui prépare son plat du jour avec beaucoup d’amour et très peu de matières grasses. De temps en temps un gâteau chocolat maison sur le comptoir…

Le Saint Christophe, un petit bar qui vaut vraiment le détour et où se côtoient des gens très différents. Si vous aimez les humains, tentez-le coup. Mais pas qu’une fois durant 5 minutes ! On ne parle pas ici d’une attraction hype dont l’ambiance bling bling vous donne le ton dès les premières secondes. Non, il faut y revenir et y traînailler un peu… Ça se mérite en quelques sortes !

Juin 2015
P’tite inflation au Saint Christophe, mais c’est compréhensible le gars est tout seul et ne ménage pas ses heures (sans compter les 4 années écoulées depuis la parution de l’article)… Café et thé now à 1,5€, vin rouge à 2,8€, houmous à 5,5€ – le plat du jour est passé à 11€. Nouveauté, tsatsiki et assiette de charcut’ respectivement à 4,5€ et 7€.
Assiette surprise Méditerranéenne du jour à 11€.
Et je maintiens, c’est parmi l’un des dernier bars de quartier de Bordeaux. Profitez-en pendant qu’ils sont encore là.

Tagué ,